ATELIER

_TRACES

ARCHITECTURES

Le caractère architectural des lanterneaux est définit par la composition d’éléments préfabriqués en béton et l’expression d’un socle structurel formant par endroit un banc, et des ouvertures délimitées par des encadrements profonds.

L’espace inférieur du musée est conçu comme une extension des excavations archéologiques permettant d’en mesurer au travers de la perception entière de l’espace, l’ensemble de son contenu sous un toit continu perforé des trois lanterneaux. Des éléments de dalle de béton préfabriqués intègrent l’ensemble de la technique et de la muséographie et forment le cheminement périphérique qui guide le visiteur.

Le positionnement précis de chacun des lanterneaux illumine de lumière naturelle la villa romaine, la nécropole médiévale et les fortifications de la renaissance. La position des ouvertures permet l’apport de lumière naturelle indirecte et homogène garantissant une préservation optimale des vestiges archéologiques et une connexion visuelle avec le contexte urbain de la ville historique et de l’espace public situé au-dessus.

<

>